ET POURQUOI PAS AILLEURS…
*carnets de voyages

2.4.18

Deux jours {et demi} à Marseille





En plein mois de janvier frisquet, mon amie Raphaële me lance : "J'ai bien envie d'aller voir l'expo roman-photo au MUCEM à Marseille. Tu viens avec moi?" Bah oui je lui dis! Avec sa carte week-end, elle nous dégote des billets de train pas chers (ok, le départ est à 6h du matin un vendredi mais en Première classe madame!) tandis que je cherche notre petit nid pour deux nuits.
Vendredi 30 mars, nous débarquons à Marseille sous un soleil radieux. Raphaële elle est plutôt branchée églises, expos et randos dans la nature, moi, j'adore bien manger et découvrir des petits coins secrets. On aime toutes les deux arpenter les villes à pieds (on a tellement tracé que raph a chopé une tendinite à la cheville), les librairies, les cafés au soleil. Bref, notre duo a bien fonctionné malgré quelques ratés le dernier jour (sur une idée de moi, nous avons a marché longtemps pour atteindre le village des antiquaires rue Fifi Turin, et c'était pas super/ puis Raphaële a voulu revoir la mer du côté des Docks, mais elle est cachée par des centres commerciaux). On a marché des kilomètres et des kilomètres pendant ces deux jours (et demi) sans arrêter de papoter et de rigoler. Nous avons pris une bonne dose du soleil, des bons coups de vent aussi, découvert Le Panier, La Canebière, Corniche Kennedy (comme le livre), les Calanques… tous ces noms qui évoquent Marseille, et d'autres coins moins connus.

 Je vous propose ici un petit city guide très modeste car c'était notre première fois à Marseille et que nous y avons fait un séjour très court. Je ne vous proposerai pas de carnet de voyage organisé car nous avons arpenté la ville de manière désordonnée et improvisée. Toujours à pied sauf pour aller admirer les calanques et pour découvrir la Cité radieuse.  Bref, voici un petit carnet pèle-mêle à l'image de cette ville joyeuse et bordélique!
{nous avions dans notre besace le Cartoville pour ses plans hyper pratiques + le M.P.A n°10 sur Marseille}





























































Un peu de culture…

Nous avons découvert le sublime MUCEM, qui a ouvert ses portes en 2013 à l'occasion de l'année de la Capitale européenne de la Culture. Ce bâtiment est relié au Fort St Jean par une passerelle. Il est signé par l'architecte Rudy Ricciotti et mis en lumière par Yann Kersalé. Un bâtiment de toute beauté qui s'harmonise superbement avec son environnement naturel. 
Nous avons visité l'expo consacrée au roman-photo (jusqu'au 23 avril 2018). Amusante, agréable mais qui manquait un peu d'épaisseur et d'explications. Pas grave, c'était joli, léger et sympa!










******



La Cité Radieuse est l'œuvre de Le Corbusier. Cette Première Unité d'Habitation (d'une série de 5) a été construite de 1947 à 1952. L'immeuble abrite 337 appartements (sur 23 modèles différents) répartis sur neuf étages. Les appartements sont très profonds, traversent le bâtiment et donnent donc  sur l'est et l'ouest. Ils sont toujours occupés (par de vrais habitants!). Pour visiter l'appartement-témoin avec un guide (10€), il est impératif d'anticiper et réserver à l'avance (tel : 0826 500 500). Ce que nous n'avions pas fait et quel dommage. Nous avons donc admiré la facade, le hall, pris l'ascenseur et avons d'abord fait halte au 3e étage. Pause café dans salle du restaurant dont les tables sont signées Charlotte Perriand, les lampes ("Laroche") Le Corbusier et Gaetana Aulenti. La terrasse offre une vue impressionnante mais le vent était un peu frisquet et nous nous sommes réfugiées à l'intérieur. Nous n'avons pas testé le restaurant mais voilà une belle idée de cadeau : un dîner au Ventre de l'architecte, l'une des meilleures tables de Marseille, avec une nuit dans l'une des 21 chambres de l'hôtel.  Les prix restent accessibles : de 79€ pour les cabines Modulor à 158€ pour les chambres doubles de luxe avec balcon et vue sur mer ou sur parc. Allez jeter un oeil aux photos par ICI. Ça donne sacrément envie!
Au même étage, nous avons fait un tour dans une toute petite boutique de design. Petite sélection mais tout y est beau : posters, mugs, maquettes et un peu de mobilier. Elle jouxte une librairie dédiée au design et à l'architecture. Un peu plus loin, les locaux (vides) d'un petit supermarché libre-service imaginé par Le Corbusier. Une nouveauté à l'époque! L'immeuble abrite aussi une école maternelle et des bureaux. Et il faut aller jusqu'au toit pour admirer la vue. Chaque étage a sa couleur dominante. Dans l'ascenseur, on croise des habitants avec leurs sacs de course.
Plus d'infos : par ICI ou encore par LA et aussi LA

Pour y aller : nous avons pris le bus 21 qui nous a déposées quasiment au pied de l'immeuble sur le chemin du retour des Calanques.





 




******

Voir la mer…

Allez se balader sur le Vieux Port bien sûr/ marcher le long de la Corniche Kennedy / s'offrir une excursion aux Calanques (nous sommes allées à celles de Sugiton: bus 21 au départ du rond point du Prado et descendre au terminus, Luminy. Temps radieux et pique-nique face à une vue merveilleuse!)

pique-nique aux calanques…



Le carnet d'adresses…

Vendredi midi nous avons déjeuné aux Succulentes, un tout petit endroit ravissant tenu par deux amies, Aurélie et Coralie, et découvert au hasard de mes balades sur Instagram. La déco est charmante, on peut y acheter des cactus, du chocolat et des plantes grasses, se régaler sur place ou emporter son repas, petit-déjeuner, déjeuner goûter ou bruncher…
Alors, nous on a opté pour le Menu Mix à 12,50€ qui vous donne droit à deux éléments au choix parmi le Petit Bol, la Petite Soupe et la Tartine salée. Le menu est servi avec un dessert et une boisson. Nous avons dégusté une délicieuse salade de quinoa/grenade/potimarron/noisettes + une tartine avocat-betteraves-feta + un (incroyable) choco-marron (l'un de mes desserts préférés et celui-là est l'un des meilleurs de ma vie! et en plus pas de frustration, la part était énorme) + un verre de citronnade maison à peine sucrée juste ce qu'il faut.

Succulentes,  16 bd Vauban. Du lundi au vendredi 8h30-18h et le samedi 9h30-17h30







                                                                   


                                                                                      *******

Vendredi soir, nous avons dîné tout près de notre logement, dans un resto égyptien bien cosy. "Nous sommes deux" dis-je en arrivant, "Je suis un", me répond le serveur! Bref, ici l'ambiance est bon enfant. Le resto était plein (ce qui est toujours bon signe) et petit coup de chance, il restait une petite table dans la salle du fond avec deux coussins en guise de chaises. Nous avons pris l'un des cinq plats du jour. Raph a choisi les calamars, moi les crevettes. Portions énormes (de mon côté une dizaine de grosses crevettes, parfaitement cuites, bien fermes), avec riz (très bon),  soupe froide,  soupe chaude, du bon pain, petite salade. Bref, de quoi nous remettre largement de notre journée de marche. Seul le thé à le menthe était décevant. Une addition bien raisonnable : 36€ pour deux. Petite précision : la Cantine de Nour ne sert pas d'alcool.

La Cantine de Nour, 10 rue Bernex. Ouvert du lundi au samedi midi et soir. Le dimanche seulement le midi.  





                                                                                        *******





Samedi soir, nous avons opté pour Au bout du quai, un resto plus classe et gastronomique. Nous avons réservé mais un peu tardivement dans la journée et il ne restait de la place qu'au comptoir. Banco.  C'était très bien, nous avions une très jolie vue sur le port. La déco est ravissante, l'accueil sympa même si service un chouia lent ce soir là. Raphaële a pris un plat de viande et de mon côté je me suis régalé d'un tartare de thon au citron vert. Côté prix, nous avons choisi des plats dans la fourchette basse (18-21€) mais ils tournent plutôt autour de 25-30€. Excellent petit vin blanc (4,50€ le verre). Une bien jolie adresse dans le bas du Panier, des produits très frais.

Au bout du quai, 1 avenue St Jean, 2eme arrondissement



la jolie vue du comptoir d'Au bout du quai
                            



                                                                                          *******









Envie d'un petit verre de vin avant le dîner, nous avons choisi Les buvards, un chaleureux bar à vin dans le quartier du Panier. La patronne nous a suggéré un vin rouge que nous avons trouvé bien réconfortant. Il s'appelle "Mariole" (4€ le verre)

Les buvards, 34 Grand rue, 2e arrondissement






                                                                                         *******









Nous avons dégusté une glace (artisanale of course) à L'éléphant rose à pois blancs. Sorbet orange sanguine + chocolat noir pour moi, glace miel fleur d'oranger + caramel beurre salé pour Raphaële (4,50€ les deux boules). On peut aussi déguster des crêpes et des gaufres. Miam.

L'éléphant rose pois blancs, 13 rue des Trois Rois, 6ème arrondissement



orange sanguine-chocolat noir


                                                               




                                                                                          *******







Raphaële et moi partageant une passion pour les livres, impossible de  résister à quelques librairies : une halte à la librairie de La Bourse Frézet, dédiée au voyage. Les livres s'entassent dans un joyeux bazar, grimpent jusqu'au plafond dans une ambiance de librairie à l'ancienne. On est déjà en voyage! Vous y trouverez la collection "In the mood for…". Attention, un seul exemplaire de chaque livre (Porto/Bruxelles/Paris/America), si vous en voulez un, il faut faire vite!
On a adoré flâner à l'Histoire de l'œil, petite librairie riche en ouvrages photo, graphisme, architecture avec un chouette rayon littérature jeunesse. La librairie du MUCEM, bien sûr, est superbe. 


Librairie de La Bourse Frézet

































Nous avons flâné chez Honoré, tentante boutique de déco (les belles planches à découper…!) où l'on trouve aussi les Toc Toc Toc et les Openhouse. Egg, un espace de fringues vintage, s'est installé dans un (joli) coin de la boutique. La sélection est très très belle. Des vêtements qui ont  tous une âme et un style, en excellent état et à des prix complètement abordables (allez jeter un oeil sur leur compte instagram : @egg_marseille)


Egg (121 rue Sainte, 7ème)

Honoré (121 rue Sainte)


                                                                       *********


Pour dormir, nous avons cherché un logement économique, joli et bien situé. Pas facile mais La Maison Dormoy, dans le quartier de Longchamp,  propose le trio gagnant. Isabelle, Marseillaise d'adoption depuis 8 ans, a rénové un imposant hôtel particulier. Elle a décoré plusieurs vastes chambres avec goût, toutes situées au 1er étage.
Nous n'avons pas rencontré la propriétaire des lieux mais elle nous a envoyé plein d'infos avant notre arrivée et a pris des nouvelles durant notre séjour.  Elle a été très souple sur nos horaires d'arrivée (vers 9h30) et de départ (14h30). Nous avons séjourné dans la suite Emma, spacieuse, élégante et baignée de lumière. Un large lit ultra confortable, des draps en lin, une table et deux chaises, un petit balcon où nous avons pris notre petit-déjeuner chaque matin. La salle de bain est hyper propre, la douche grande et agréable. La chambre dispose d'une kitchenette très bien équipée pour qui voudrait dîner sur place (frigo, micro-onde, bouilloire, couverts etc…). Une machine à café avec une réserve de capsules est à votre disposition (on a adoré prendre notre petit café avant d'attaquer la journée!) ainsi que des sachets de thé et de tisane et deux petits paquets de chips! Le lieu est d'un calme absolu. Il y avait même des petits œufs Kinder dans l'entrée (c'était le week-end de Pâques!).

La maison est située à deux stations de métro de la gare St Charles (ou à 15-20 minutes à pied). Au bout de la rue (sur la gauche en sortant) on découvre la charmante place Sébastopol avec un petit marché le samedi, une boulangerie excellente, Les délices d'Ambre (j'ai adoré leur pain aux figues), Au Royaume de la Chantilly (un monde de dingue, j'imagine que les produits y sont excellents) et un petit supermarché Spar super pratique.
Si l'on à droite, puis  à gauche au bout de la rue Max Dormoy, on arrive bd de la Libération (avec plein de brocs) qui vous mène tout droit (moins de 10 mn) sur la Canebière. Bref, emplacement bien pratique.

Maison Dormoy, rue Max Dormoy. Suite Emma (il y avait une petite promo pour cette période et nous avons bénéficié du prix attractif de 61€ la nuit).









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire